• Editions : Au diable Vauvert 2013

     

    Je ne suis pas une fan de la Science fiction, mais j'ai été agréablement surprise par ce livre. C'est un jeunesse ok mais j'avoue avoir été séduite. C'est un livre qui a reçu le Prix Michael Printz jeunes adultes 2011, le Prix Locus du premier roman jeune adulte et qui a été finaliste du National Book Award.

    Paolo Bacigalupi a su construire une belle histoire avec des rebondissements fréquents ce qui permet de ne pas nous ennuyer pendant la lecture. Je n'avais qu'une seule envie en lisant ce livre, le dévorer pour savoir ce qui allait se passer à la fin. Nous ne sommes pas dans un environnement très agréable, plongés dans un futur assez moche mais à côté de ça il nous emmène dans un récit plein d'espoir. Fin du XXI siècle aux états unis, en Louisiane, les ferrailleurs des mers vivent dans des bidonvilles, leur travaille est de dépouiller les carcasses des pétroliers et bateaux. Nailer, un léger (un adolescent), devra à plusieurs reprise faire face à certains choix, des choix d'adultes qui sont imposés à un adolescent.

    Il saura se sortir de situations surprenantes. Un livre très surprenant et addictif, une fois ouvert on veut connaitre la fin. L'écriture est simple et fluide, les chapitres sont courts. Il y a tout dans ce livre pour vous faire passer un agréable moment dans un futur qui pourrait peut-être être le notre .

     

     


    votre commentaire
  • Trop sensible est un recueil de 8 nouvelles abordant le thème délicat du choix, notamment dans l'amour, des moments intimistes dans la vie de ces femmes.

    Une question importante, en effet des deux amants lequel choisir? C'est l'antériorité qui tranchera. "Le premier fait le mari, l'autre fait l'amant."

    Tout quitter son travail, ses dossiers, son mari et parfois ses enfants.

    Ces nouvelles m'ont plutôt laissées indifférente sauf une Laetitia (La joie), écrite avec humour et sensibilité. Cela reste tout de même de petits moments de vie très bien retranscrits.

    Donc avis assez mitigé, mais c'est décidé, j'arrête les nouvelles !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique