• Cul-de-sac de Douglas KENNEDY

     

     Nick l'Américain décide de voyager pour oublier quelque temps la vie sans intérêt qu'il mène dans son pays. Il choisit l'Australie, terre lointaine et fascinante. Mal lui en a pris puisqu'une histoire normalement sans lendemain l'entraîne au fin fond de l'Australie. Et le voilà pris au piège d'une communauté plus ou moins hippie; un vrai traquenard plutôt angoissant.

     

     

    N'allons pas plus loin, je risquerais de trop en dire et le roman en perdrait tout intérêt. Surtout que, contrairement à beaucoup de lecteurs de la blogoboule, j'ai été fort déçue par ce soi-disant thriller à suspense. J'ai trouvé les personnages, Nick mais aussi les Australiens, trop caricaturaux pour être honnêtes. Je sais bien que l'Australie est au bout du monde et que certains coins sont inexplorés mais à ce point, non, je n'ai pas pu y croire. Le suspense, ouais bof, même si je ne pouvais prévoir la fin dans le détail, je ne pouvais que deviner que Nick allait s'en sortir ou pas (je n'aime pas dévoiler la fin). Et puis cette ignoble traduction m'a gâché mon plaisir c'est certain. Je vous en livre un extrait, page 159: "On passe sa vie à se faire accroire que le travail qu'on s'appuie a une finalité supérieure-un but qui va bien au-delà du simple besoin de s'assurer le vivre er le couvert". Alors moi je veux bien, mais je conseillerais fortement à Mme la traductrice de changer de logiciel ou d'apprendre l'anglais, ça s'impose...   

    A noter que Monsieur l'a lu car en panne de lecture pendant nos vacances australiennes et il n'a pas aimé non plus, mais a été moins choqué que moi par ces erreurs grossières qui n'ont rien à voir avec des coquilles. C'est mon 2ème roman de Kennedy et j'en ai un autre qui m'attend; il attendra d'ailleurs encore un peu car cet auteur ne me passionne pas du tout.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :