• Ce livre est un véritable coup de cœur. Il mêle très habilement : l’horreur, l’histoire et les intrigues policières. Suivez l’auteur et entrez dans le monde mystérieux de l’anatomie à la fin du Moyen Age, au début de la Renaissance… Puis prenez la machine à voyager dans le temps. RDV en 2010, un cadavre passablement mutilé vous attend. Maintenant, il faut découvrir quel est le lien entre ses époques et les cadavres… Ne cherchez pas à savoir la solution de l’énigme dès le début de votre lecture, l’auteur prend un malin plaisir à perdre le lecteur, un bonheur.

     

    avis sur Le livre de Johannes de Jorgen BrekkeBien que le livre soit vraiment bien documenté sur la naissance de l’autopsie, n’allez pas chercher l’existence d’un livre relié en peau humaine. On a certes relié des livres à l’aide de peau, mais jamais de peau humaine ! Cependant, l’auteur rend parfaitement compte des débuts de l’anatomie, les amphithéâtres où l’on pratiquait les dissections ou encore la manière dont on se procurait des cadavres, sont très bien décris. On ne s’ennuie pas pendant ces passages, car ils font partie intégrante du récit. L’auteur ne nous donne pas ces détails pour étaler sa science, mais pour rendre plus vivante son histoire.

    C’est la première fois que je lis un thriller qui ne soit ni américain ni français et pour tout vous dire c’est un enchantement. J’ai juste eu un peu de mal avec les noms, ben oui moi et la prononciation nordique, on n’est pas très ami. Une fois ce petit point négatif surmonté, c’est une lecture plaisir, pleine de frissons qui vous attend.

    Dès le premier chapitre, on est plongé dans l’horreur. Et plus les chapitres passent, plus l’on peste contre l’auteur qui, à chaque fin de chapitre, nous donne une péripétie et la laisse en suspens, tout ça pourquoi ? Pour attendre quelques pages supplémentaires, car il nous mène sur l’histoire d’autres personnages ! Autant dire que c’est le genre de livre que je lis très rapidement. L’auteur a vraiment bien aménagé le suspens, on ressent de la tension lorsque l’on lit. C’est ce qui en fait, selon moi, un bon thriller, hélas trop méconnu…

    Le livre de Johannes de Jorgen Brekke 2011


    votre commentaire
  • Avec cette lecture je cherchais avant tout un livre détente sans prises de tête et j'ai été servie !

    Je ne peux nier, ça se laisse très bien lire, il y a de l'action et globalement on ne s'ennuie pas. Mais. Mais ça démeure assez fade, l'intrigue est tirée par les cheveux, les personnages ne sont pas franchement attanchants et toute l'histoire reste très superficielle.

    L'enquête "policière" n'est pas du tout crédible et semble juste être présente parce qu'il fallait bien qu'il se passe quelque chose, etc.

    Je pense toutefois lire le tome 2 parce que j'ai souvent pu lire que le premier était le moins bon mais si ça ne s'améliore pas, j'abandonnerai la série là.


    votre commentaire
  • BD : Le train des orphelins, tome 3C’est avec le premier tome de cette saga que j’ai redécouvert le monde de la Bande dessinée, que j’avais déserté depuis bien longtemps et avec succès. Il en est de même ici.

    Pourquoi ?

    Tout d’abord, pour l’histoire, les personnages sont très attachants, on s’y attache, et on a peur pour ces enfants, on se demande ce qui a bien pu leur arriver, entre leur voyage en train vers l’ouest, dans les années vingt, et l’époque ou nous les retrouvons au début de l’album, dans les années 90. Si dans le premier cycle nous avons pu découvrir ce qu’il est advenu de Jim et sa petite soeur, ce dernier a perdu la trace de Joey. C’est donc avec plaisir que dans ce troisième album nous commençons à comprendre ce qu’il est advenu de lui.

    Joey tout comme Jim est hanté par le passé. Il est temps pour lui de repartir sur les traces de son frère.

    Ce que j’apprécie également dans cette Bande dessinée également, c’est le contexte historique, en effet, il permet d’éclairer le public sur une période assez sombre des Etats Unis, une période qu’en fait, je connaissais mal.

    Troisièmement, j’aime beaucoup les illustrations. Elles sont clairement lisibles, colorées. Bref tout ce que j’aime.

    En bref une bande dessinée instructive et des personnages attachants, une recette qui ne peut que fonctionner. Je vous la conseille vivement !

    Cette Bande dessinée a été publiée aux éditions Bamboo dans la collection Grand Angle en 2013.


    1 commentaire
  • C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé la plume de cette auteure que j’apprécie beaucoup. Et, sans grand suspens, j’ai une fois de plus été totalement conquise par ses mots et son histoire !

    Nos âmes jumelles, de Samantha BaillyEn fait, si ce roman m’a tant plu, c’est tout simplement que je me suis retrouvée dans les deux héroïnes. Peut-être un peu plus dans Lou, je dois bien l’avouer, mais aussi par certains aspects dans Sonia, notamment au travers de son amour pour l’écriture. Ces deux adolescentes sont criantes de vérité, au point que l’on se croirait presque dans une forme de roman autobiographique, malgré la présence de la troisième personne. J’ai eu l’impression de revenir des années en arrière, à mes années lycées, avec mes craintes, mes espoirs et mes rêves. Je me suis sentie nostalgique tout au long de ma lecture. Pour être tout à fait honnête avec vous, je me suis énormément attachée à Lou car j’ai rencontré les mêmes épreuves qu’elle, toutes, sans exception. Et puis, quelle belle amitié entre ces deux là ! Elle se fait le plus naturellement du monde, sans fioritures et sans extravagances. Qui n’a jamais rêvé de rencontrer son âme soeur ? On ne peut qu’envier l’alchimie entre les deux jeunes femmes, cette amitié inébranlable qui tire l’une et l’autre vers le haut.

     

    Mais, ce n’est pas tout. Le style de ce roman est lui aussi enchanteur. Pourquoi ? Parce qu’il est original et bien pensé. On ne s’ennuie pas une seule seconde et pourtant on suit les deux adolescentes sur une année entière grâce à un découpage astucieux des chapitres. L’insertion de dialogues sous forme de sms, de message facebook ou sur un forum est une idée que l’auteure avait déjà utilisé dans son roman Les Stagiaires (que je vous conseille !) me plaît toujours autant car elle donne une dynamique intéressante à l’ouvrage. Et le petit plus, c’est sans doute les paroles des jeunes femmes devenues adultes à chaque fois que l’auteure change de point de vue. Car, dans ce roman, on suit en parallèle l’histoire de Sonia et celle de Lou. Ces deux histoires se rencontrent puis se séparent pour mieux se retrouver. Dès le début du roman, au travers de ces paroles, on comprend que l’on va découvrir la naissance de cette amitié qui va tout changer. L’auteure aborde des thèmes déicats comme le divorce et les rapports enfants/parents, mais également le harcèlement scolaire et d’autres avec beaucoup de justesse. De fait, la beauté de ce roman réside dans le fait qu’à travers ses deux héroïnes, Samantha Bailly nous invite à nous dépasser et suivre nos rêves, à ne jamais renoncer. L’écriture fluide, parfois poétique, ne peut que charmer le lecteur. On ne lit pas ce roman, on le dévore. C’est une petite bouffée d’oxygène. Et c’est pour cette raison que j’ai achevé ce roman avec un large sourire aux lèvres et une forte envie de découvrir l’avenir de Lou et Sonia, chose tout à fait possible puisque la suite et déjà en librairie !

    Je sais donc ce qu’il me reste à faire : lire la suite le plus vite possible ! Et de votre côté, je vous encourage vivement à lire ce premier tome et à découvrir cette auteure si ce n’est pas déjà fait.


    votre commentaire
  • Angleterre. Milieu du 19ème. A la mort de ses parents, Jane est recueillie par son oncle Reed, le frère de sa mère. Lorsqu'il meurt, Jane est confrontée à la haine de sa tante qui décide de l'envoyer alors à peine âgée de 10 ans à Lowood, une école de charité dirigée par l'implacable Brocklehurst réputé pour son extrême rigueur. Après huit ans de privations passés à Lowood, Jane Eyre passe une annonce et trouve une place de gouvernante chez Edward Rochester, le propriétaire de Thornfield-Hall.

     

    Superbe roman ! J'en exprime plus dans le site spécial que j'ai réalisé.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires