• M pour Mabel, d’Helen Macdonald

     

    L'ouvrage d'Helen Macdonald, M pour Mabel ,  est à la fois un éloge funèbre, une élégie, une biographie, un mémoire, un manuel de formation, un voyage. C'est une conversation sur la mort, et la communauté. Elle est tellement remplie de passion et de douleur que l'un lit, le souffle coupé, pour voir ce qui va écraser l'autre. Ce livre ne parle qu'en partie d'un faucon, malgré le titre. Il retrace le parcours de l'auteur pendant quelques années, depuis la mort inattendue de son père, en passant par l'achat et la formation d'un faucon, jusqu'à un nouveau lieu de compréhension de ce que sont les humains et de ce dont nous avons besoin pour bien vivre.

     

    L'auteur examine de près la vie et les écrits d'une autre personne vulnérable, T.H. White, pour exprimer son chagrin et une sorte de sympathie pour ses dérèglements. Elle apprend les origines de ses extraordinaires envolées littéraires, retraçant les blessures de son éducation jusqu'à ce que l'on voie clairement les agonies de sa psychopathie confuse. White était un colporteur, mais un colporteur que l'on pourrait citer pour montrer comment ne pas dresser un faucon. Macdonald détestait son livre L'Autour des palombes lorsqu'il était enfant. Lorsqu'elle obtient son propre faucon après la mort de son père, elle le relit.

    Cette fois-ci, elle découvre la douleur de White - voir, sentir, la tracer jusqu'à ce qu'elle soit aussi claire que la sienne.

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :